visualisation_et_sports

Visualisation et sport: la dureté du mental!

Le prochain marathon est prévu dans quelques jours. Votre condition physique est optimale. Mieux, vous avez aussi réservé dans l’horaire une séance d’imagerie mentale par jour. Vous repassez alors dans votre tête les mouvements à faire, les difficultés psychologiques inévitables à surmonter aux étapes-clés du parcours. Surtout la scène où le 32e kilomètre approche. Et avec lui, le fameux «mur» tant redouté (pour les amateurs d’Harry Potter, c’est l’équivalent de se faire aspirer toute émotion positive par un Détraqueur. Pour les coureurs, vous êtes frappé en un instant d’un cocktail émotif similaire à la dépression nerveuse et à l’épuisement physique… qui heureusement s’estompe à l’arrivée comme par magie!). […]

»